Logo d'impression Logo RSS logo facebook

Participation à une recherche-action sur la construction de la masculinité ches les jeunes de 15 à 18 ans

Participation à une recherche-action sur la construction de la masculinité ches les jeunes de 15 à 18 ans

Avis aux professeur.e.s du secondaire : appel à participation à une recherche-action
"Genre & Construction de la masculinité : ou un autre regard sur l’égalité des filles et des garçons à l’école"

Projet mis en œuvre sur base d’une subvention octroyée par la FWB, Égalité des Chances

Contexte

Aujourd’hui, l’égalité scolaire entre les filles et les garçons semble réalisée à bien des égards : mixité générale, programmes identiques, examens semblables, diplômes équivalents.
Les filles comme les garçons ont accès à toutes les filières de formation scolaire et professionnelle.
Néanmoins, un bon nombre d’écarts persistent. Par exemple, les choix professionnels des jeunes sont encore trop largement déterminés par les stéréotypes de sexe aux dépens de leurs aspirations personnelles et de leurs compétences réelles. D’autre part, les statistiques et constats concernant les jeunes garçons dans l’enseignement secondaire (taux d’abandon plus élevé que chez les filles, échecs scolaires plus fréquents, etc.) nous invitent vivement à regarder de plus près cette réalité.

Afin que les filles comme les garçons puissent se développer au mieux de leurs capacités, en fonction de leurs désirs propres et indépendamment des préjugés de sexe, l’école se doit de participer de façon constante et proactive à la construction de l’égalité et à l’avènement de la mixité professionnelle.

Ces dernières années, les efforts menés pour réduire l’écart existant ont surtout mis l’accent sur les réalités des filles et des femmes. Le combat pour l’égalité des sexes et le genre est souvent associé, notamment par le grand public, aux questions concernant l’émancipation des femmes et, en moindre mesure, aux droits des homosexuels. Alors que la prise en compte de la dimension de genre prend également en compte les réalités des garçons et des hommes.

Aussi, depuis quelques années, de nombreuses études scientifiques sur la masculinité émergent, mais ne sont malheureusement pas encore suffisamment vulgarisées.

C’est pourquoi l’asbl Genderatwork a décidé de mener un projet sur la construction de la masculinité auprès des jeunes de 15 à 18 ans. Ce projet prendra comme point de départ les premiers constats d’un projet similaire mené par Genderatwork au sein de plusieurs établissements scolaires. Ceux-ci ont montré que :

- Du point de vue des élèves :

  • les stéréotypes sexués traditionnels sont encore fortement actifs chez les jeunes ;
  • les jeunes ne savent pas comment les casser (pression des pairs, etc.) ;
  • des besoins d’encadrement et de formations/sensibilisations

- Du point de vue des enseignants :

  • ceux-ci manifestent clairement un certain scepticisme face aux outils traditionnels mis à disposition ;
  • sont soucieux de trouver la méthodologie la plus adéquate pour aborder la thématique.

Objectif global du projet

Armer les enseignants sur la question de l’égalité des femmes et de hommes, des filles et des garçons dans la société et à l’école.

Objectifs spécifiques du projet

Comprendre pourquoi les formations ’classiques’ en égalité entre les hommes et les femmes ne donnent pas les résultats escomptés ; Émettre des recommandations de manière à pouvoir mettre sur pied des formations pertinentes.

Description du projet et méthodologie

Le projet présent se concentre sur deux axes :

1. une recherche action menée auprès des enseignants du secondaire, invités à effectuer, au sein de leurs classes, des séances de sensibilisation / formation sur l’égalité de genre et/ou la construction de la masculinité :
- ensemble, avec eux, nous développerons un outil de formation (un déroulé de leçon) qui permettra d’aborder la question de la masculinité au service de l’égalité entre les filles et les garçons
- l’outil sera testé afin de déterminer les éléments fonctionnels ou non fonctionnels (retours de la classe et des enseignants)

  • Par école participante, nous aimerions pouvoir travailler avec deux à trois enseignant-e-s
  • Nous préconisons la sensibilisation, le coaching (dans la création de format pour une leçon, la présentation de la thématique – méthode et contenu) des professeurs, l’observation et la participation à plusieurs classes concernant la thématique développée :
    • Premier entretien (intake) et information des enseignant-e-s
    • Plusieurs rencontres (2 à 3, d’une heure trente environ) pour préparer les leçons autours des stéréotypes de genre et la masculinité et coaching
    • Une leçon sur la thématique en présence de Genderatwork
    • Débriefing de la leçon et feedback
  • Nous envisageons la constitution de ‘learning communities’, afin de pourvoir fournir un rapport final contenant des recommandations et des bonnes pratiques :
    • une première communauté d’apprentissage d’une demi-journée uniquement composée des enseignants qui devra avoir lieu en mai-juin 2014
    • une deuxième rencontre d’une demi journée devrait avoir lieu en septembre-octobre 2014 avec la participation des formateurs de formateurs

2. une recherche-action menée auprès des formateurs de formateurs afin de distiller les bonnes pratiques, identifier les nœuds et formuler des recommandations. Pour cela nous souhaitons :
- faire une série d’interviews individuelles (une heure et demie par personne)
- constituer des ‘learning communities’

  • Concrètement, nous aimerions rencontrer les formateurs de formateurs à plusieurs reprises :
    • première rencontre individuelle sous forme d’une interview d’une heure trente (avril-juin)
    • deuxième rencontre en groupe sous forme d’un workshop d’une demi journée (mai-juin)
    • troisième rencontre en groupe avec les enseignants sous forme d’un workshop d’une demi journée (septembre –octobre)

Appel à candidatures

Nous sommes donc à la recherche :
- d’enseignants du secondaire (classes 4e - 6e) tous types d’enseignement confondus et d’établissements scolaires désireux de s’investir dans le projet
- de formateur/trice de formateur/trice souhaitant apporter leurs expériences en matière de formation à l’égalité des sexes à l’école

Candidatures à transmettre à :
Mme Gitte Beaupain, Genderatwork,
gitte@genderatwork.be, GSM : 0476 28 13 48
En précisant :

  • Vos coordonnées tel et @
  • Votre profession (enseignant-e ou formateur/trice de formateur/trice)