Logo d'impression Logo RSS logo facebook

Plan national de Sécurité 2016-2019 : discrimination

Le Plan national de sécurité 2016-2019 prévoit une série d’objectifs pour lutter contre la discrimination.

La police s’engage dans le PNS à faire respecter les lois contre la discrimination en interne et en externe :

  • en garantissant une meilleure diversité dans ses ressources humaines ;
  • en veillant au respect de la diversité dans ses relations avec les citoyens et les collègues.

Formations

- Encourager ses membres du personnel (en particulier les personnes de référence en matière de discrimination et de délits de haine), à suivre des formations auprès d’UNIA. Il s’agit notamment des formations “La communication interculturelle”, “Réagir aux propos discriminatoires de collègues”, “Lois anti-discrimination et antiracisme”, “Intégrer la diversité dans la gestion des ressources humaines”, etc.) et surtout la formation “Caserne Dossin – Droits de l’Homme” sur le phénomène de la discrimination et de l’exclusion dans le contexte de l’agression collective.

Répression

- Faire référence à la circulaire commune COL 13/2013 relative à la politique de recherche et de poursuite en matière de discriminations et de délits de haine (en ce compris les discriminations fondées sur le sexe). Cette circulaire prévoit notamment de désigner des fonctionnaires de police de référence en la matière dans chaque zone de police et unité de première ligne de la police fédérale. Les zones de police locale et les services de première ligne de la police locale qui n’ont pas encore désigné de fonctionnaires de police de référence sont incités à le faire. Chacun d’entre eux suivra les formation organisées par Unia consacrées à la discrimination.

Application, suivi

- La police intégrée veillera à une communication et une sensibilisation régulières sur la diversité, en partenariat avec Unia. Les membres du personnel doivent connaître leurs droits et devoirs ainsi que les consignes et les comportements d’usage, en pratiquant une tolérance zéro à l’égard de la discrimination et de l’exclusion.

- La police fédérale mènera une politique active de diversité et prendra position face à la diversité croissante des caractéristiques, des besoins et des attentes

  • des groupes-cibles et des partenaires d’une part,
  • de la main d’œuvre présente sur le marché du travail et au sein de l’organisation

La mise en œuvre de la politique de diversité reposera sur deux piliers : promouvoir les formations auprès des collaborateurs et élaborer une approche sur mesure dans les différentes directions.

Plus d’info