Logo d'impression Logo RSS logo facebook

Lancement de la campagne de sensibilisation relative à la lutte contre les violences conjugales : "Le Journal de Marie"

Lancement de la campagne de sensibilisation relative à la lutte contre les violences conjugales : "Le Journal de Marie"

Lancement de la campagne de sensibilisation relative à la lutte contre les violences conjugales : « Le Journal de Marie »

À l’occasion du 25/11, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie et la Commission communautaire française (COCOF) ont travaillé conjointement à la réalisation d’une campagne de sensibilisation relative à la lutte contre les violences conjugales.

À cet effet, « Le Journal de Marie », qui émane des célèbres campagnes antérieures « Fred et Marie », vient d’être lancée ce lundi 21 novembre par les Ministres compétents des entités fédérées francophones ; Isabelle Simonis, Ministre des Droits des femmes et de l’Égalité des chances à la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Céline Fremault, Ministre de l’Action sociale et de l’Aide aux personnes à la Commission communautaire française (Maxime Prévot, Ministre de l’Action sociale et de la Santé en Wallonie étant retenu par d’autres obligations).

Décliné sur différents supports de communication en ce compris des spots audio-visuels, « Le Journal de Marie », qui met en scène le quotidien d’une victime, Marie, sera diffusé en télévision et en radio dès ce 21 novembre et jusqu’au 4 décembre prochain avec une relance prévue dans le courant du mois de mars. Un site internet, www.journaldemarie.be, proposera, en outre, des informations relatives aux mécanismes de prise en charge des victimes comme la ligne gratuite écoute violence conjugale (0800/ 30.030) ainsi que différents accès vers des structures d’accueil et d’accompagnement.

10.000 affiches, 80.000 badges et 12.000 cartes de visite ont également été créés pour l’occasion et seront diffusés auprès du grand public et des professionnels de terrain dans le courant de cette semaine et tout au long de l’année. « Cette campagne de sensibilisation poursuit des objectifs multiples : promouvoir la ligne d’écoute gratuite violence conjugale auprès du grand public, encourager les victimes à signaler les violences qu’elles subissent mais aussi sensibiliser le plus grand nombre aux signes et dangers de la violence conjugale », précise Céline Fremault. À travers cette nouvelle campagne, qui s’inscrit par ailleurs dans le cadre du Plan d’action intra-francophone 2014-2019 de lutte contre les violences, les trois Ministres ont souhaité une nouvelle fois unir leurs voix, pour endiguer le phénomène des violences conjugales. « D’après une étude européenne menée en 2014, plus d’1 femme sur 3 en Belgique a subi des violences physiques et/ou sexuelles depuis l’âge de 15 ans. C’est un constat édifiant qui nous indique que la lutte contre les violences reste un fléau qu’il faut impérativement combattre à travers des mesures préventives, de sensibilisation et de soutien aux victimes mais également des actions répressives à l’encontre des auteurs », souligne Isabelle Simonis. Le lancement de la campagne de sensibilisation « Le Journal de Marie » a également permis aux Ministres de présenter leurs réalisations, projets et priorités respectives en matière de lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales à savoir principalement :

- En Fédération Wallonie-Bruxelles, après la récente création de la nouvelle ligne d’écoute gratuite et anonyme destinées aux victimes de viols et violences sexuelles (0800/98.100), un budget spécifique dédié à la lutte contre les violences a été dégagé. La Ministre Simonis déposera également prochainement un projet de Décret-cadre visant à agréer les opérateurs privés spécialisés relevant des compétences communautaires en matière de lutte contre les violences intrafamiliales.
- Au niveau de la COCOF, un subside récurrent de 35.000 € sera alloué dès 2017 à la création et au fonctionnement d’un partenariat réunissant les associations spécialisées en matière de violence conjugale et intrafamiliale à Bruxelles. Cette initiative s’appuiera sur un modèle de coopération intersectorielle existant en Wallonie. L’objectif poursuivi par ce partenariat sera avant tout d’assurer la sécurité des victimes, principalement des femmes et des enfants, en évitant notamment la récidive des auteurs. Céline Fremault a également annoncé avoir demandé à Bruxelles Développement Urbain (BDU) de procéder à une étude sur les discriminations spécifiques dont les femmes peuvent faire l’objet en matière d’accès au logement sur le marché privé de la location.
- Enfin, un soutien wallon a été apporté à la réalisation de la toute première étude réalisée sur le sexisme en Belgique. Selon Maxime PREVOT : « Les résultats de cette étude interpellent : plus de 9 femmes sur 10 ont déjà été confrontées à des comportements sexistes dans l’espace public, particulièrement en rue ou dans les transports en commun, ainsi que sur leur lieu de travail. Une réflexion sera dès lors mise en place pour proposer des mesures qui permettront d’endiguer un phénomène qui n’a plus lieu d’être au XXIe siècle. »

www.egalite.cfwb.be