Logo d'impression Logo RSS logo facebook

A l’occasion de la Journée Internationale de Lutte pour les Droits de Femmes, qu’est-ce qui a été mis à l’honneur par les autorités et les mouvements féministes ?

A l'occasion de la Journée Internationale de Lutte pour les Droits de Femmes, qu'est-ce qui a été mis à l'honneur par les autorités et les mouvements féministes ?

Le monde du travail est en pleine évolution, ce qui n’est pas sans implications pour les femmes. D’une part, les innovations technologiques et la mondialisation ouvrent des nouvelles possibilités pour les personnes qui en ont l’accès. D’autre part, il y a une grande augmentation du nombre d’emplois informels, avec une montée des inégalités et des crises humanitaires en conséquence. Ces développements sont au centre de la Journée internationale des droits des femmes de 2017 et ont été désignés comme le thème prioritaire de la 61ème session de la CSW (Commission on the Status of Women), qui se tiendra du 13 au 24 Mars. [1].

UN Women

Focus

Women in the Changing World of Work : Planet 50-50 by 2030”.

Globalement, seulement 50% des femmes en âge de travailler sont effectivement présentes sur le marché du travail, contre 76% des hommes. En outre, la grande majorité de ces femmes sont aussi actives dans l’économie informelle qui porte sur le soin et le travail domestique. Elles sont surreprésentées dans les emplois faiblement rémunérés et ne bénéficient que d’une protection sociale faible, voire inexistante. L’obtention de l’égalité de genre sur le marché du travail est essentielle dans le contexte du développement durable. A l’occasion de la Journée internationale des femmes, Phumzile Mlambo-Ngcukan, la Directrice Exécutive d’ONU Femmes, appelle tous les gouvernements et les autorités à éloigner les filles du modèle traditionnel et à les orienter vers un large éventail de cours et de carrières dans l’industrie, dans l’art, dans les médias, dans la fonction publique, dans l’agriculture moderne et dans la science. Lire l’appel complet de Phumzile Mlambo-Ngcuka.

Plus d’informations

- A propos du focus de la Journée Internationale des Femmes ;
- A propos de la Journée Internationale des Femmes dans les Nations Unies.

L’Organisation Internationale du travail

Focus

"Towards a better future for women and work : Voices of women and men "

L’OIT (Organisation Internationale du Travail) a examiné pour la première fois l’avis des femmes et des hommes du monde entier vis-à-vis de la participation des femmes au monde du travail. L’étude a été menée dans 142 pays et régions et plus de 149.000 personnes ont été interrogé.e.s. La voix de plus de 99% des adultes du monde entier y est représentée.

Les résultats sont clairs : plus de 70% des femmes, mais aussi 65% des hommes trouvent qu’il est préférable que les femmes aient un emploi rémunéré. Dans le monde entier, les femmes préfèrent travailler (29%) ou combiner leur vie de travail avec le soin pour leur famille (41%). Seulement 27% des femmes préfèrent rester à la maison.

Il est frappant que parmi les 70% de femmes qui disent préférer avoir un emploi rémunéré, beaucoup sont professionnellement inactives actuellement. Il est important de noter que cela est vrai dans presque toutes les régions du monde, même dans les pays où le taux d’emploi des femmes a toujours été très faible, par exemple dans les Emirats-Arabes.

Plus d’informations

- L’OIT et la Journée Internationale des Femmes 2017 ;
- Towards a better future for women and work : Voices of women and men (rapport complet) ;
- Summary of key findings (les conclusions les plus importantes) ;
- Voices of men and women (résultats de l’enquête) ;
- Regional tables and country/territory dashboards (données par région).

Conseil de l’Europe

Focus

"A life without violence is every women’s right"

Le groupe d’experts GREVIO (Groupe d’experts de la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique) a souligné que la Convention d’Istanbul ne doit pas être mal interprétée. Certain.e.s soutiennent que la convention met trop l’accent sur l’égalité des sexes et qu’elle porterait atteinte à la famille. Rien de moins vrai, dit GREVIO : c’est effectivement la violence fondée sur le genre qui détruit la famille. Et le fait que la majorité des victimes de violence sexuelle sont des filles et des femmes, ce n’est pas une idéologie mais une constatation.

Le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, a souligné que la convention d’Istanbul devrait être une priorité absolue. La violence contre les femmes constitue une violation des droits humains.

Plus d’informations

- Page Web de la Journée Internationale des Femmes ;
- Site du Conseil de l’Europe. Gender equality ;
- Webpagina GREVIO.

Commission Européenne

Focus

Journée Internationale des Femmes : l’égalité des genres – un produit d’exportation européen

"L’Europe joue un rôle de leadership dans le domaine de l’égalité des genres, une chose dont nous pouvons être fier.e.s. Qu’il s’agisse d’emploi, de formation professionnelle, de sécurité sociale, allant jusqu’à l’accès aux biens et services : les hommes et les femmes doivent être traités de manière égale. Telle est la loi. Malheureusement, il y a encore des obstacles pour atteindre cette véritable égalité. Nous ne pouvons donc pas nous contenter de nos acquis. J’ai fait de l’égalité la pierre angulaire de l’organisation que je dirige et je suis fier qu’au cours des deux dernières années nous ayons réalisé des grands progrès, en atteignant un pourcentage de 40% de femmes dans la gestion. Mais aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos frontières, l’intolérance et le chauvinisme ont commencé à gagner du terrain. Il est donc important que nous insistions doublement plus fort sur notre message européen simple et spécifique : l’égalité des genres n’est pas un objectif ambitieux. C’est un droit fondamental. "
(Président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker)
.

Information

A l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, différents projets ont été lancés :

- Q&R : Que fait l’UE pour les droits des femmes et l’égalité des genres ? (AG)
- Rapport annuel sur l’égalité des genres 2017 (AG)
- Déclaration commune à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes 2017
- Rapport de l’Institut Européen pour l’Egalité des Genres qui démontre l’impact positif de l’égalité des genres sur la croissance économique (AG)

Parlement Européen

Focus

Journée Internationale des femmes 2017 : L’émancipation économique des femmes

Encore aujourd’hui, les femmes reçoivent moins d’argent que les hommes pour un même travail. Elles sont également sous-représentées dans les postes de direction – seulement un tiers des gestionnaires de l’UE sont des femmes et elles gagnent en moyenne un quart de moins que leurs homologues masculins. Cette année, le Parlement demande une attention particulière pour l’émancipation économique des femmes.

5 points prioritaires :

  • les femmes dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques
  • l’éradication de la violence envers les femmes
  • des politiques sensibles au genre
  • l’équilibre travail-vie privée et l’écart salarial
  • les objectifs de développement durables des Nations Unies

L’écart salarial

Plus de femmes dans les sciences

Information

- Page web de la Journée Internationale des Femmes du parlement Européen

- L’égalité des genres : les 5 priorités
- FACTSHEETS ON THE EUROPEAN UNION : Women’s Economic Empowerment : Let’s act together
- THEMATIC DIGEST : supporting analyses for committees : Women’s Economic Empowerment : Let’s act together
- Infographie

Sénat Belge

Focus

Quels progrès ont été réalisés concernant l’égalité des genres et l’émancipation des femmes et des filles dans le cadre du 5ème objectif du développement durable des Nations Unies ?

A l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, le Sénat et Good Planet Belgium ont organisé un débat sur ce thème.

Information

- Page web de la Journée Internationale des Femmes
- Rapport d’information sur le suivi du programme d’action de la quatrième Conférence Mondiale des Femmes à Pékin.

Les événements avec les représentants des gouvernements

Womed Award, avec

  • discours du Roi dans le cadre des objectifs de développement durable
  • discours de Philippe Muyters, Ministre du Travail, de l’Economie, de l’Innovation et du Sport.
  • Remise du prix WOMED Sud en collaboration avec l’ONG Trias, le prix pour l’Espoir et le WOMED Award avec la remise des prix par la Reine, le Ministre Alexander De Croo et le Ministre Philippe Muyters.

Mouvement de femmes

Focus

’Solidarity is our weapon’

Information