Logo Printen Logo RSS logo facebook

Quel est l’impact de la violence entre partenaires sur le travail?

Quel est l'impact de la violence entre partenaires sur le travail?

L’Institut pour l’Egalité entre les femmes et les hommes lance une enquête sur les expériences des travailleur.euse.s en matière de violence entre partenaires.

La violence conjugale affecte les femmes dans toutes leurs sphères d’activité. Il n’est donc malheureusement pas étonnant que leur travail soit également touché. En Belgique, 42% des femmes actives ont été victimes de violences psychologiques et 21% d’entre elles de violences physiques commises par leur partenaire, selon les chiffres 2014 de l’Agence des Droits fondamentaux de l’Union européenne. "Ce qui signifie que presque chaque employeur.e peut être, ou a déjà été, confronté.e à un.e travailleur.euse.s victime de violence entre partenaires.", précise Michel Pasteel, le directeur de l’Institut pour l’Egalité des femmes et des hommes.

A titre de comparaison, 20% des victimes prennent congé en raison de la violence et 2% des victimes perdent leur emploi au Royaume-Uni. La violence conjugale vise aussi à contrôler l’autre. Ainsi, 50% des auteurs contactent leur partenaire sur leur lieu de travail pour les surveiller ou les menacer aux Etats-Unis alors qu’au Canada, les actes violents se produisent sur le lieu de travail dans 53,5% des cas.

En Belgique, les chiffres manquent encore. C’est pourquoi l’Institut, en collaboration avec les trois syndicats belges (la FGTB, la CSC et la CGSLB), lance une enquête sur les expériences des travailleuses/travailleurs en matière de violence entre partenaires. Tou.te.s les travailleur.euse.s sont invité.e.s à participer à cette enquête, même si celles/ceux-ci n’ont pas été confronté.e.s personnellement à la violence entre partenaires. Toute personne âgée de 18 ans ou plus peut y participer anonymement.

Participez à l’enquête