Logo d'impression Logo RSS logo facebook

Articles trouvés (4)

La grossesse et la maternité, un frein à la carrière

Bruxelles, le 23/10/2017 [1] – Selon une étude de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, publiée prochainement, 3 travailleuses sur 4 ont été confrontées à au moins une forme de (...)

Les droits des personnes homosexuelles dans le monde : le rapport 2017 d’ILGA

À l’occasion de l’IDAHOT [2], l’organisation internationale ILGA publie la 11e édition de son rapport mondial sur l’homophobie d’État, State-sponsored homophobia report 2017. Les lois de 124 États ont (...)

Agressions sexuelles à Cologne : les réactions du mouvement des femmes

Nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne : une centaine de femmes portent plainte après avoir été agressées sexuellement dans l’espace public par des groupes d’hommes d’origine étrangère [6]. Les réactions (...)

Journée Internationale pour l’abandon de l’excision Sénégal : Gouvernement et communautés s’engagent

6 février 2011 – Célébrée depuis 2003, la Journée Internationale pour l’abandon de l’excision (6 février) permet de faire un point sur les avancées réalisées en faveur de la santé des femmes. En Afrique de l’Ouest, le Sénégal vise un abandon total de la pratique de l’excision d’ici 2015. Le défi est de taille mais l’espoir est permis : depuis 1997, date du premier abandon public de la pratique au Sénégal, plus de 4 600 communautés du pays ont participé à des déclarations publiques, au cours desquelles elles se sont engagées à renoncer définitivement à l’excision. Ce mouvement de fond est accompagné par le Gouvernement du Sénégal, qui a lancé il y a un an son Plan d’action national (2010-2015) dont le but est l’abandon total de la pratique au Sénégal en 2015. L’ONG Tostan, qui fête ses 20 ans le 7 février 2011, travaille auprès des communautés pour que cet objectif ambitieux se réalise.