Logo d'impression Logo RSS logo facebook

Contexte général

Cette introduction offre un bref aperçu du contexte dans lequel les élections du 7 juin 2009 se sont déroulées.

Autour des élections régionales et européennes du 7 juin 2009

  1. Quelques chiffres pour commencer
  2. Systèmes électoraux
  3. Et les femmes dans tout ça ?

1. Quelques chiffres pour commencer

- Au niveau régional

Le 7 juin 2009 se déroulent en Belgique les élections des représentant-e-s aux parlements régionaux :

  • 124 au Parlement flamand (118 élus directement par les électeurs de la Région flamande + 6 élus directement par les électeurs de la Région bruxelloise)
  • 89 au Parlement e la Région de Bruxelles-Capitale (72 francophones et 17 néerlandophones)
  • 25 au Parlement de la Communauté germanophone
  • 75 au Parlement de la Région wallonne
  • pas d’élection directe pour le Parlement de la Communauté française qui se compose des 75 membres du Parlement de la Région wallonne et de 19 membres francophones de la Région de Bruxelles-Capitale.

top

- Le Parlement européen à 27

Dans les pays de l’Union européenne, les élections européennes se déroulent du 4 au 7 juin :

  • Jeudi 4 juin : Pays-Bas et Royaume-Uni
  • Vendredi 5 juin : Irlande et République tchèque (vote jusqu’au 6 juin pour cette dernière)
  • Samedi 6 juin : Chypre, Italie (vote jusqu’au 7 juin pour cette dernière), Lettonie, Malte et Slovaquie
  • Dimanche 7 juin : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Lituanie, Luxembourg, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie et Suède.

A partir de juillet 2009 et conformément au Traité de Nice, siègeront 736 député-e-s réparti-e-s comme suit : Allemagne : 99 ; Royaume-Uni, France et Italie : 72 chacun ; Espagne et Pologne : 50 ; Roumanie : 33 ; Pays-Bas : 25 ; Grèce, Belgique, Portugal, Tchéquie et Hongrie : 22 ; Suède : 18 ; Bulgarie et Autriche : 17 ; Slovaquie, Danemark et Finlande : 13 ; Irlande et Lituanie : 12 ; Lettonie : 8 ; Slovénie : 7 ; Chypre, Estonie et Luxembourg : 6 ; Malte : 5.

Le Traité de Lisbonne, qui était en cours de processus de ratification (à 70% de son processus) au moment des élections, a été finalement ratifié en automne 2009 et est entré en vigueur le 1er décembre 2009. Son entrée en vigueur vient modifier la composition du Parlement en portant le nombre de parlementaires à 751.

Voir la distribution des sièges au Parlement européen par pays.

top

2. Systèmes électoraux

- Au niveau régional

Depuis 2002, 3 modifications de loi sont entrées en vigueur afin de garantir la présence de candidatEs sur les listes électorales. La loi spéciale du 18 juillet 2002 (Moniteur Belge : 13.9.2002) assure "une présence égale des hommes et des femmes sur les listes de candidats aux élections du Conseil régional wallon, du Conseil flamand et du Conseil de la Région de Bruxelles-Capitale". Concrètement, cette loi garantit que 50% des candidats sont des candidates lors de la constitution des listes électorales. Plus : les 3 premiers candidats d’une liste ne peuvent être du même sexe, il y a obligation d’alterner. Pour le Parlement de la Communauté germanophone ainsi que pour les chambres législatives fédérales, la parité dans les listes électorales est garantie par la loi du 18 juillet (Moniteur Belge : 28.8.2002). La loi prévoit également depuis 2003 une représentation équilibrée des femmes et des hommes dans les gouvernements régionaux et parmi les secrétaires d’Etat. Plus d’infos dans la section Code électoral belge.

- Au niveau européen

Les élections pour le Parlement européen se déroulent dans chaque Etat membre suivant les règles et dispositifs législatifs nationaux. Ce qui veut dire que la représentation des femmes est diversement encouragée (voire pas du tout). La participation aux élections, les résultats électoraux et la part de candidates présentes sur les listes et élues au PE varient très fort selon l’Etat membre considéré. Plus d’infos sur le site du PE consacré aux élections 2009.
NB : En Belgique, la loi du 17 juin 2002 garantit une représentation égale des hommes et des femmes sur les listes de candidats pour les élections européennes.

top

3. Et les femmes dans tout ça ?

- Répartition femmes/hommes dans la législature 2004-2009

  • Au niveau régional :

Comparativement aux élections de 1999, le nombre de femmes élues a augmenté après les résultats des élections régionales et européennes de 2004 : 31% de femmes élues au Parlement flamand (hausse de 11% par rapport à 1999), 19% au Parlement wallon (hausse de 8%), 47% au Parlement bruxellois (hausse de 24%). Au Conseil de la Communauté germanophone, on observe un status quo de 24% de femmes élues. A la fin de la législature, on compte un peu plus de femmes à la Région wallonne (17/75 en 2009 contre 14/75 en 2004) et un peu moins à la Région bruxelloise (38/89 contre 42/89 en 2004).

Dans De macht van het geslacht : gender, politiek en beleid in Belgïe (2006), Karen Celis et Petra Meier ont enquêté pour savoir si cette hausse est due à la loi sur les quotas en vigueur depuis 2002. Quant à l’impact du système électoral sur le nombre de femmes élues, il a été étudié par Bram Wauters, Karolien Weekers, Bart Maddens et Stefaan Fiers dans Why do women receive fewer votes than men in an Open list PR system ? : Evidence from Belgium (pdf).

Voir aussi l’aperçu de la répartition f/h parmi les parlementaires régionaux (pdf) ainsi que le dossier sur la participation des femmes en politique réalisé par RoSa.

top

  • Au niveau européen :

Pour la législation 2004-2009, seulement un tiers des eurodéputés sont des femmes : 245 eurodéputées sur un total de 785 eurodéputés :

    • Voir aussi les campagnes qui encouragent l’égalité h/f dans la participation politique dans notre section consacrée aux campagnes électorales de ce dossier.

top

- Qu’en pensent les citoyennes ?

Marc Swyngedouw et Dirk Heerwegh (Institut de sondage socio-politique de la KU Leuven) se sont penchés dans leur enquête sur deux questions : comment est divisé l’électorat flamand ?et les femmes manifestent-elles une préférence pour un parti politique ? Entre septembre 2007 et janvier 2008, 1082 Flamands ont accepté de répondre à ce sondage à propos de leur vote lors des élections fédérales de 2007. De cette enquête, il en ressort notamment que les Flamandes votent plus à gauche que les Flamands : 2/3 des électeurs de Groen ! sont des électrices, 56,7% de l’électorat du cartel CD&V-NVA est féminin et quant au (feu) cartel SP.A-Spirit, 54,4% de ses électeurs sont des femmes. Les Flamands sont plus nombreux à voter à droite et compose la majorité de cet électorat : l’Open VLD a reçu les voix de 53,9% d’électeurs masculins, le Vlaams Belang 58,5% et la Lijst Dedecker 74,4%. Malheureusement, une telle étude n’a pas été réalisée du côté francophone.
Consultez De structurele en culturele kenmerken van het stemgedrag in Vlaanderen : een analyse op basis van het postelectoraal verkiezingsonderzoek 2007 (pdf) + article dans La Libre Belgique du 11 avril 2009 pour un compte rendu en français de l’étude.

Pour savoir ce que pensent les femmes européennes des élections européennes, lisez l’Eurobaromètre Flash n° 266 du mois de mars 2009 (pdf) et/ou ses "highlights" (pdf). Voir aussi la fiche par pays (pdf) pour connaître les opinions des femmes belges en particulier.

top