Logo d'impression Logo RSS logo facebook

Collaborations et partenariats

La dimension interculturelle du réseau ’Femmes et sociétés en transition’ s’appuie sur la rencontre et l’échange d’expériences de femmes issues de contextes socio-politiques très diffrérents, mais qui partagent la philosophie et les objectifs du réseau dans son travail d’empowerment des femmes. Nouer des relations de partenariats avec chaque pays s’avère à cet égard particulièrement important pour replacer le combat des femmes dans leur contexte et être en relation directe avec le travail de terrain qui s’accomplit dans chacun des pays.

BELGIQUE

Partenaires financiers : L’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes Le Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale Hivos (Pays-Bas)


IRAN

De par sa position géostratégique et les préoccupations relatives aux droits de l’homme et au dossier nucléaire, l’Iran retient particulièrement l’attention de la Belgique. Après l’arrivée au pouvoir de Khatami en 1997, ce pays a enregistré un certain nombre de réformes et d’importantes avancées sociales, mais a aussi connu de nombreux reculs en matière d’égalité entre femmes et hommes qui n’ont fait que s’accroître depuis la présidence de Mahmoud Ahmadinedjad.

Malgré cette situation peu propice à l’amélioration des droits des femmes, les cinq rencontres organisées depuis 2006 dans le cadre du réseau ’Femmes et sociétés en transition’ ont permis de consolider la confiance et d’instaurer une solidarité internationale entre des femmes qui peuvent user de stratégies internes (marocaines et turques) ou externe (iraniennes) aux pouvoir étatique de leur pays. Ces stratégies plurielles, plutôt que de s’exclure l’une l’autre, offre la possibilité de concevoir différentes approches en vue de renforcer la place des femmes dans la société, également par le billai de la société civile.


MAROC

Au Maroc, l’adoption du nouveau Code de la Famille en 2004 a permis des avancées sensibles pour les Marocaines et les femmes originaires du Maroc qui vivent à l’étranger. Le succès de son application et la négociation d’une seconde vague de réformes relatives à la participation politique des femmes sont les deux grands défis pointés par la société civile marocaine et plus particulièrement par les associations de femmes.


TURQUIE

La Turquie, pays candidat pour l’adhésion à l’Union européenne, bénéficie d’une constitution laïque depuis la fin des années 1920 et les femmes y ont acquis le droit de vote dès 1934 ! Parallèlement, le (...)