Désobéissance féministe dans le métro ça donne quoi ?

Vous avez entendu parler de ce tweet sexiste de la STIB ? Nous aussi ! Nous savons aussi que les femmes forment seulement 10% du personnel, que les problèmes de harcèlement envers les conductrices par les collègues et les passagers sont fréquents.

C’est pourquoi Noms Peut-Être a choisi de faire une action de désobéissance civile dans les stations de métro de la STIB ce jeudi 7 mars, à la veille de la grève lancée par le Collecti.e.f. 8 maars. Nous avons renommé des stations du métro et fait un discours que vous pouvez lire ci-dessous.

Nous demandons à la STIB de nommer toutes les futures stations et arrêts de métro, trams et bus avec des noms de femmes*, jusqu’à ce que l’équilibre femmes*/hommes soit rétabli dans les noms de stations et arrêts.

Nous demandons que ces femmes* mises à l’honneur soient diverses (origine, croyance, validité, classe, orientation sexuelle, etc.) et remarquables par ce qu’elles ont fait et/ou représentent.

Nous demandons que les futurs noms soient choisis par les voyageuses selon un processus participatif.

 

La STIB c’est nous toutes

Nous, la STIB, sommes un transport public. C’est-à-dire qu’il est à l’usage de touTES et tous.

Nous, la STIB, c’est aussi vous. C’est-à-dire la moitié de femmes, la moitié d’hommes.

Nous, la STIB, c’est aussi 59 stations de métro, 29 stations dont les noms font référence à des hommes, 26 stations dont les noms font référence à des ……… « femmes ? », Et non ! Des événements, lieux dits, quartiers, …

Nous, la STIB, c’est 4 stations qui font référence à des femmes : 29 hommes…4 femmes…

Nous, la STIB, portons aussi 5 belles valeurs :

1. La « Responsabilité » : La STIB est responsable des messages qu’elle véhicule.

2. L’ »Attention » : La STIB va porter une attention particulière aux discriminations que vivent quotidiennement les femmes : à l’embauche, dans leurs salaires, dans les postes à responsabilité, dans les aménagements sanitaires ou leurs tenues de travail, dans les horaires, …

3. La « Simplicité et la rigueur » : Il est simple et serait rigoureux, de la part de la STIB, d’agir pour rendre cette égalité femme/homme effective, au minimum dans les noms de stations et arrêts.

4. L’ »Engagement et la fierté » : La STIB s’engage auprès des femmes et souhaite célébrer leur diversité. La STIB est fière de vous compter parmi ses voyeuses.

5. »Ensemble » : OUI, touTES et tous ensemble pour un transport public qui ne reproduit pas les discriminations !

La STIB, que je représente ce soir, a décidé

Que désormais, TOUS les prochains noms de stations ou arrêts feront référence à des femmes jusqu’à obtenir l’égalité de noms.

A l’image de la dernière coupe du monde avec nos joueurs de football, dès ce soir et durant toute la journée du 08 mars, nous allons mettre à l’honneur des femmes plus que remarquables dans nos stations de métro.

Pour que le masculin ne l’emporte pas sur le féminin aussi dans l’espace public:

TOUTES ENSEMBLE : LA STIB : c’est nous tou.TE.s !

 

Voir la vidéo de l’action

Voir les photos

Qui est « Noms Peut-Être ! »

La collective « Noms Peut-Être ! » est une organisation féministe sans but lucratif visant à :

  • mettre en avant des femmes* d’ici et d’ailleurs ;
  • dénoncer l’invisibilité des femmes* dans l’espace public et dans l’Histoire;
  • proposer des modèles inspirants à tou.te.s