Rapport alternatif de la Convention d’Istanbul

La Convention d’Istanbul du Conseil de l’Europe est actuellement l’instrument de droit international le plus élaboré et strict pour lutter contre les violences faites aux femmes. Elle établit des standards minimum pour le cadre légal, la prise en charge des victimes et l’accès aux droits pour toutes les personnes séjournant sur le territoire, avec ou sans papiers.

Comme il est prévu dans la Convention, une première évaluation des efforts des gouvernements belges pour mettre en pratique la Convention a lieu trois après la ratification. Le 18 février était la date limite pour le gouvernement fédéral de soumettre son rapport officiel au GREVIO, le comité indépendant d’expert.e.s qui doit évaluer les efforts des autorités publiques belges en matière de lutte contre les violences. Une coalition d’associations féministes, sous l’initiative de la Voix des femmes, c’est formée en décembre 2017 pour rédiger un rapport alternatif qui a été également envoyé au GREVIO pour critiquer les lacunes des politiques belges. Les expert.e.s étudieront les deux rapports, viendront voir de leurs propres yeux comment la Belgique met en œuvre la Convention lors d’une visite en septembre et rédigera un rapport d’évaluation qui pointera les points forts et faibles, avec des recommandations à la clé. Tout ce processus a l’objectif d’orienter les efforts des pouvoirs publics dans le bon sens.

Plus d’info sur le site de Garance

Un extrait du rapport: « Les organisations de terrain constatent à travers leur pratique que, malgré la ratification de la Convention d’Istanbul en 2016, la Belgique ne respecte pas de manière optimale ses obligations en matière de lutte contre les violences faites aux femmes et ne semble pas dégager l’ensemble des mesures nécessaires pour y parvenir.

Même s’il existe plusieurs instruments légaux et politiques dédiés à la lutte contre les violences en Belgique, les organisations féministes s’inquiètent de certaines dérives dans l’appréhension de la problématique des violences faites aux femmes. Elles constatent un recul d’une lecture systématique sous l’angle des rapports sociaux de sexe et le développement d’un discours tendant à co-responsabiliser les protagonistes, ayant pour effet d’évincer la responsabilité de la société et des pouvoirs publics« .

Plus d’info dans le rapport complet ci-dessous.

Membres de la coalition « Ensemble contre les violences »

– Amnesty International Belgique
– Bruxelles Vivre Ensemble
– Centre d’Action Laïque (CAL)
– Centre d’Aide Aux Victimes de la Ville de Charleroi
– Centre d’Appui Bruxellois (CAB)
– Centre LIBREX
– Collectif contre les Violences Familiales et l’Exclusion (CVFE)
– Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB)
– Département des Affaires civiles et sociales – Service de Cohésion sociale de Namur
– ECPAT Belgique
– Fédération des Centres de Planning familial des Femmes Prévoyantes Socialistes
– Fédération des Maisons d’Accueil et des Services d’Aide aux Sans-Abris (AMA)
– Fem & Law
– Femmes de Droit, Droit des femmes
– Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS)
– Garance
– Groupe pour l’Abolition des mutilations sexuelles féminines (GAMS Belgique)
– Intact
– Interm’Aide
– isala
– La Voix des Femmes
– Le Déclic
– Le Monde selon les femmes
– L’Encadrement des Peines Alternatives de Verviers
– Maison du Peuple Europe
– Maison Plurielle Charleroi
– Nederlandstalige Vrouwenraad
– Plan International Belgique
– Planning Familial Choisir-Huy
– Planning La Famille Heureuse Saint-Josse
– Plateforme contre les violences conjugales de la région le Lobbes/Thuin/Erquelines
– Plateforme communale de lutte contre les violences de Saint-Josse
– Plateforme pour une naissance respectée
– Plateforme provinciale de lutte contre les violences de Liège
– Plateforme provinciale de lutte contre les violences du Luxembourg
– Plateforme provinciale de lutte contre les violences de Namur
– Plateforme provinciale de lutte contre les violences du Hainaut
– Pôles de Ressources Spécialisées en Violences Conjugales et Intrafamiliales
– Praxis
2
– Réseau des Stratégies Concertées en matière de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines.
– Réseau Mariage et Migration
– Respect Seniors
– Service d’Assistance Policière aux Victimes de Huy
– Service de Prévention et de Cohésion Sociale de Dinant
– Solidarité Femmes
– SOS Viol
– Synergie Wallonie
– Université des Femmes
– Vie Féminine