Le jardin

Depuis sa création en 1995, Amazone parcourt un long chemin pour l’égalité de genre. Dans un domaine différent mais tout aussi important, l’écologie touche également l’association. La santé est un facteur prioritaire pour l’émancipation de l’individu. Cela passe avant tout par une alimentation saine et variée. Partout dans le monde, les femmes ont été et sont encore les détentrices d’un savoir traditionnel basé sur l’agriculture durable et sur des compétences culinaires.

A Bruxelles, nombreuses sont les femmes issues d’autres cultures, désireuses de partager ces savoirs pour retrouver des habitudes alimentaires plus saines, qui évitent la consommation d’aliments produits par une industrie qui développe une dépendance croissante envers des aliments néfastes pour la santé et l’environnement.

Amazone fait de son jardin un lieu d’expérimentation pour l’agriculture écologique, l’économie circulaire et la création de liens. Tous les fruits et les légumes du jardin sont utilisés dans notre restaurant social et les restes finissent dans notre compost. Nous proposons ainsi dans notre restaurant une alimentation durable et écologique à un prix accessible.

Amazone fait de son jardin un lieu d’expérimentation pour l’agriculture écologique, l’économie circulaire et la création de liens. Fruits, légumes, aromatiques et fleurs comestibles du jardin sont utilisés dans notre restaurant social et les restes finissent dans notre compost (qui est par ailleurs ouvert aux habitants du quartier.) Nous proposons ainsi dans notre restaurant une alimentation durable et écologique à un prix accessible.

Le jardin est un lieu de rencontre entre le mouvement féministe et écologique. De mars à octobre, nous travaillons en partenariat avec l’ASBL Fabrik pour des moments « jardin ouvert », destinés à observer, jardiner, flâner, se croiser, faire ensemble, se questionner, découvrir, se (re)poser. Ils ont lieu les mercredis de 14h à 16h, et sont ouverts à tou-te-s.

Quelques photos…